S’initier à la comptabilité : les charges (services extérieurs)

FACTURE ENREGISTREMENT COMPTABLE

 

 

Après avoir compris l’enregistrement comptable de ses achats, dans cet article, nous allons essayer d’observer les comptes de charges correspondant aux charges externes.

Ce sont les comptes 61 pour les services extérieurs et 62 pour les autres services extérieurs.

Je vais suivre le plan comptable général et détailler, un à un les différents comptes (comme promis un document sous forme de glossaire sera à disposition des abonnés dès la fin de la session sur l’enregistrement des charges).

PARTIE 1 : les comptes 61

Je démarre avec l’un des plus utilisés pour ceux qui utilisent la sous-traitance (autre que la sous-traitance industrielle).

611 : ce compte servira à tous les entrepreneurs qui font appel à la sous-traitance : secrétariat, permanence téléphonique, distribution

612 : si vous avez recours à un crédit-bail. Attention à ne pas confondre avec la location, ce sont vos documents qui préciseront la teneur du contrat de financement et donc de l’enregistrement en comptabilité.

 613 : vos locations de locaux ou d’équipements. Par exemple, si vous louez un photocopieur, il sera inscrit en 6135.

614 : si vous êtes en location et que vous devez payer des charges locatives

615 : tous vos travaux d’entretien et de réparation. Par exemple, si vous tombez en panne de voiture, vous utiliserez le compte 6155. Si vous devez changer une prise électrique ou de téléphone, vous utiliserez le compte 6152. Attention, pour l’utilisation de ces comptes, les frais engagés ne doivent pas avoir pour conséquence une augmentation de la valeur du bien, sinon, ces frais entrent dans le patrimoine et donc dans les comptes de bilan (revoir la logique du bilan).

616 : enregistrement comptable de tous vos contrats d’assurance : véhicule, responsabilité civile, dommage ouvrage, multirisque, risque d’exploitation, insolvabilité clients…

617 : frais engagés pour une étude de marché par exemple. En ESMS, ce compte est utilisé pour les dépenses d’évaluation externe (sauf si on souhaite immobiliser cette évaluation).

618 : vos dépenses pour assister à des colloques ou séminaires mais également pour vos achats de documentations techniques (mémo fiscal, réussir son référencement, le droit du travail…).

PARTIE 2 : les comptes 62

621 : dépenses pour du personnel intérimaire ou détaché d’une autre entreprise (pensez au développement de votre activité).

622 : les honoraires de votre expert-comptable, d’un avocat, d’un consultant…

623 : vos frais de publicité, les cadeaux pour vos clients (attention à respecter une gestion normale pour éviter un redressement), vos pourboires (calendrier des pompiers par exemple).

624 : les frais sur le transport de vos achats (frais de port)

625 : vos dépenses pour déplacements professionnels ainsi que vos dépenses de réception. Prudence également pour l’utilisation de ces comptes afin d’éviter un quelconque redressement. Pensez à noter au dos de vos factures, le client que vous avez invité et le nom des participants. Vous déjeunez avec votre associé pour une réunion de travail, ce sera admis dès lors que cela ne se produira pas chaque jour.

626 : vos achats de timbres et vos dépenses de télécommunication

627 : vos services bancaires (accès à un serveur, votre carte bancaire…)

Je ne reprends pas le principe d’enregistrement DEBIT et CREDIT qui a été vu dans plusieurs articles (relire les articles d’initiation à la comptabilité).


Vous souhaitez recevoir le guide de comptabilisation de ses achats, abonnez-vous ! 

Choisissez votre liste préférée !

3 commentaires
  1. J’aime beaucoup la manière dont tu ecris tes articles
  2. Avez-vous pensez au contrat d’avenir dans votre filière ? ça pourrait être une bonne opportunité ? En tout cas merci pour votre article très bien écrit 🙂 cdt, Julia
  3. fabuleux article, merci beaucoup.
Laisser une réponse