Les dispositifs de la formation professionnelle continue

formation professionnelle et projet professionnel

Quand vous souhaitez suivre une formation, vous ne savez pas toujours, en tant que salarié, les dispositifs qui existent dans le secteur de la formation professionnelle continue. Mon premier réflexe de RH serait de vous dire de vous rapprocher de votre RRH mais mon deuxième réflexe sera de vous expliquer.

Connaître les différents dispositifs permet  d’optimiser le budget formation.

Pour les assistantes indépendantes qui sont amenées à gérer la formation professionnelle continue pour des entreprises (effectivement cette mission s’externalise !), voici un condensé des dispositifs de la formation professionnelle continue, à découvrir ou à redécouvrir.

Un petit rappel : tout salarié peut bénéficier de la formation professionnelle continue (pour se rappeler à quoi sert la formation professionnelle, c’est par ici).

Avant tout choix de dispositif, le premier conseil pour le salarié est de définir son projet professionnel incluant son projet de formation professionnelle.

Pour les assistantes RH, il est important de considérer les projets de chaque personne et de ne pas se laisser tenter par le traitement de dossiers purement administratifs. Gérer la formation professionnelle continue (mis à part si vous avez pour seule mission de gérer les inscriptions) c’est intervenir sur le parcours professionnel du salarié et il serait dommage de ne pas se poser les questions élémentaires :

  • Est-ce une formation purement individuelle ?
  • Est-ce une formation qui va développer ses compétences actuelles ?
  • Est-ce une formation essentielle au maintien à son poste actuel ?
  • Est-ce une formation permettant au salarié de se reclasser (voir la pénibilité) ?
  • Est-ce une formation individuelle dont les compétences acquises serviront à l’entreprise ?
  • Est-ce une formation qualifiante ?

Le Compte Personnel Formation

Je démarre par ce dispositif car il est nouveau (depuis le 01.01.2015) et que tout le monde en a entendu parler. Si vous avez encore un doute sur vos connaissances, je vous invite à relire l’article complet : le compte personnel formation.

Vous ne pourrez activer vos droits au Compte Personnel Formation qu’à compter de 2016 (pour les droits acquis en 2015). En attendant, vous pourrez utiliser leurs droits acquis au DIF mais sous les conditions du CPF (utiliser son compteur DIF est d’ailleurs prioritaire quant au CPF).

Pour utiliser vos droits, il est impératif de vérifier que la formation choisie figure sur les listes de formations proposées sur son compte personnel. Au moment où j’écris cet article, je dois bien admettre que les RRH vont devoir s’arracher un chouïa les cheveux. Entre les formulaires qui ne sont pas encore prévus par l’OPCA pour la prise en charge et les listes d’éligibilité incomplètes, il va falloir patienter.

Le compte personnel formation peut s’articuler avec les autres dispositifs  décrits ci-dessous.

Le plan de formation de l’entreprise

Le plan de formation est le dispositif le plus important en terme de levier RH même si c’est celui dont on parle le moins. L’employeur est libre de sa politique de formation (sans choix discriminatoire). Ce plan de formation est soumis à l’approbation des représentants du personnel.

2 axes sur le plan de formation :

  1. actions d’adaptation au poste ou liées à l’évolution, au maintien dans l’emploi

  2. Actions de développement des compétences

Pour l’axe 1, ce sont les formations qui peuvent permettre au salarié d’acquérir des compétences directement liées à son emploi. Par exemple, les ouvriers travaillant sur des machines : si la machine de travaille est changée, il convient de former les ouvrier à ce nouvel outil de travail. Un autre exemple, la mise en place d’un SIRH (système d’informations des ressources humaines) : il est indispensable de former les salariés à ce nouveau logiciel.

Dans l’axe 1, il y a également les formations qui permettent au salarié d’acquérir des compétences qui correspondent à une modification de ses fonctions dans le cadre de son contrat de travail. Par exemple, une secrétaire a de nouvelles missions de comptabilité dans l’exercice de sa fonction ; il est donc indispensable de former cette secrétaire à la comptabilité (ou de remettre à jour ses connaissances).

Pensez également à cet axe 1 pour les salariés ayant eu une interruption d’activité telle que le congé parental.

Dans l’axe 2, ce sont des formations qui permettent au salarié d’acquérir des compétences qu’il n’a pas à utiliser s’il reste à son poste, mais qui lui permettront d’obtenir une évolution professionnelle au sein ou en dehors de l’entreprise. Par exemple, les formations liées au management sont souvent inscrites dans cet axe.

Pour rappel, tout refus non valable de suivre une formation demandée par l’employeur constitue une faute pouvant justifier le licenciement du salarié.

La professionnalisation

La période de professionnalisation permet au bénéficiaire d’acquérir un diplôme ou un certificat professionnel relevant du RNCP ou reconnu dans les classifications d’une convention collective de branche, qui soit en relation avec les qualifications recherchées par l’entreprise.

Pour en bénéficier, il faut être titulaire d’un CDI et être présent dans l’entreprise. Cependant, certains contrats aidés tels que le CUI ont accès aux périodes de professionnalisation.

Ce dispositif est souvent activé pour :

  • les salariés dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies et de l’organisation du travail,
  • les salariés qui envisagent la création ou la reprise d’une entreprise,
  • les femmes qui reprennent leur activité professionnelle après un congé de maternité ou les hommes et les femmes qui arrivent au terme de leur congé parental d’éducation,
  • les travailleurs handicapés.

Le Congé Individuel de Formation (CIF)

La formation demandée par le salarié n’a pas besoin d’être en rapport avec l’activité du salarié ou celle de l’entreprise.

Les objectifs du CIF  :

  • accéder à un niveau supérieur de qualification,
  • changer d’activité ou de profession,
  • perfectionner des connaissances dans le domaine culturel ou social,
  • se préparer à l’exercice de responsabilités associatives bénévoles,
  • préparer un examen pour l’obtention d’un diplôme à finalité professionnelle.

Les salariés peuvent en bénéficier dès qu’ils ont été salariés plus de 24 mois dont 12 mois dans la même entreprise.

En résumé,

Formations à la demande de l'employeur

1. pour l’obtention d’un diplôme : la période de professionnalisation

2. les autres actions : le plan de formation

Formations individuelles

Le compte personnel formation

Le CIF (formation longue)

 

2 commentaires
  1. Très intéressant l’artcile!
    Les dispositifs permettent également le maintien dans l’emploi et le développement des compétences par différents niveaux de qualification professionnelle.
    Merci.
    • Bonjour ,
      Effectivement, les axes de maintien dans l’emploi et de développement des compétences sont valables pour tous les dispositifs même si je les développe plus spécifiquement dans le plan de formation.

      Belle journée à vous.
      K.

Laisser une réponse