contact@kassistanceconseil.fr

Alice, aide médico psychologique (AMP)

decouvrir les metiers

En mai, vous avez découvert le témoignage de Marie-Pierre, Psychologue. L’une des formations les plus suivies actuellement est la formation d’aide médico-psychologique. Métier accessible sans diplôme, il s’est réellement professionnalisé depuis 2006.

L’aide médico psychologique est un travailleur social et non un travailleur paramédical comme l’apellation peut laisser le croire. L’aide médico-psychologique assure un accompagnement global de proximité de la personne (soins, confort…) en fonction de son handicap. Dotée d’un grand sens de l’observation, elle doit aider la personne à préserver son autonomie.

Le lieu d’intervention de l’aide médico-psychologique est le secteur du handicap (enfance ou adulte).

Aujourd’hui, je laisse la parole à Alice, aide médico-psychologique depuis octobre 2014.

 

Dans quel type de structure as-tu exercé ton métier d’AMP ?

En tant que diplômée, j’exerce la fonction d’aide médico-psychologique, depuis octobre 2014. Je travaille en foyer d’accueil médicalisé pour adultes autiste, mais avant d’être diplômée j’ai travaillé en maison de retraite, en maison d’accueil spécialisée, à domicile, en institut médico éducatif.

Que dire de ces expériences dans ces structures ?

Ces différentes expériences m’ont permise de découvrir plusieurs publics, plusieurs accompagnements différents, une plus large connaissance des différentes pathologies rencontrées. Cela m’a beaucoup apportée personnellement et professionnellement.

 

Quels sont tes diplômes en lien avec la fonction exercée ?

J’ai le diplôme d’état d’aide médico-psychologique.

 

Quelles sont tes motivations à exercer le métier d’AMP ?

 J’aime :

  • le contact avec les gens
  • se sentir utile en aidant
  • accompagner l’autre
  • participer à la vie des résidents
  • mettre en place des projets qui correspondent à leurs besoins, leurs attentes, leurs désirs

 

Quelles sont tes missions en tant qu’AMP ?

 

Mes missions sont :

  • l’accompagnement dans tous les gestes du quotidien (lever, repas, toilette, coucher)
  • mise en place et réalisation d’activités, de sorties
  • participation aux réunions
  • participation à la réalisation des dossiers éducatifs
  • travail en équipe
  • et très important le travail avec les familles

 

Quels sont les inconvénients liés au métier d’AMP ?

Les inconvénients peuvent être, suivant les structures, les horaires et le travail en week-end et jours fériés même si  pour ma part, ceci n’est pas un inconvénient .

 

Penses-tu que le métier d’AMP soit connu ? reconnu ? Pourquoi ?

Nous entendons de plus en plus parler du métier d’aide médico-psychologique même si dans certains établissements, ce métier n’est encore que très peu connu voire pas du tout. Je pense que tout comme d’autres fonctions du médico-social, les AMP ne sont pas assez reconnues.

 

Si tu le pouvais, changerais-tu de métier ? Pourquoi ?

J’ai toujours voulu travailler dans le médico-social. Depuis toute petite, j’ai découvert le métier d’aide médico-psychologique lors d’expériences professionnelles. Mmaintenant que je suis diplômée, je ne compte pas du tout en changer, plutôt pourquoi pas évoluer dans les années à venir (ndlr : l’évolution possible est le métier de moniteur éducateur).

 

Quels sont les liens entretenus avec les membres de l’équipe pluridisciplinaire ? (hiérarchique, décisionnaire, communication…) ?

Le travail en équipe pluridisciplinaire est primordial si l’on veut apporter un accompagnement le mieux possible. La communication entre professionnels et entre les familles est donc precieuse et essentielle.

 

Si tu devais me citer une qualité liée au travail en ESMS, laquelle serait-elle ? Pourquoi ?

Pour travailler en ESMS il faut aimer le contact humain.

Il faut aussi savoir faire preuve d’empathie  afin de mettre l’autre en confiance et pouvoir accompagner les personnes du mieux possible.

Je remercie Alice pour ce témoignage, tout en discrétion mais également tout en sincérité. Alice est une personne d’un grand professionnalisme, même si elle est souvent dans « l’ombre ». Elle fait partie des ces personnes qui font beaucoup pour les personnes handicapées sans être sur le devant de la scène.

Ce témoignage est intégré à la démarche de découverte des métiers dans le secteur sanitaire, social et médico social.

Laisser une réponse