Pourquoi faîtes-vous ce que vous faîtes ?

Le blog du Freelance (lien en fin de page) a lancé l’idée de se poser la question « pourquoi faîtes-vous ce que vous faîtes ? » et j’ai trouvé intéressant d’y répondre. 
 

Pourquoi  être une véritable collaboratrice est important ? Pourquoi suis-je polyvalente ?
Cela est une excellente question car je n’étais pas du tout destinée à exercer ce métier de secrétaire (ou la notion d’assistante commence à prévaloir), jugé si péjorativement. Moi, faire de la saisie ! Moi, répondre au téléphone ! Moi, la secrétaire qui part avec son patron ! Non, non, non, ce métier n’était pas pour moi. Et pourtant, quand j’ai réalisé que la fac de droit, ce n’était pas pour moi, quand je me suis retrouvée sur une liste d’attente au concours d’assistante sociale, il était nécessaire de faire un bilan de compétences. En route…
 
A l’issue de ce bilan, mes qualités organisationnelles, de logique, de raisonnement, de rédaction sont mises en avant. Orientez-vous vers le secrétariat et la comptabilité. 
 
Confiante en cette conseillère, je me lance dans la voie de la comptabilité... mais vais-je y arriver ? Les mathématiques, je me débrouillais mais ce n’était pas ce que je préférais. En fait, plus j’apprends et plus j’aime… et aujourd’hui, plus j’aime et plus j’apprends… car ne l’oublions pas, on apprend chaque jour.
 
Pour la filière du secrétariat, je découvre toute la fonction d’assistante d’un dirigeant.
Cela est classique… effectivement… mais ce seront mes expériences professionnelles et mon évolution professionnelle qui confirmeront ma motivation et mes capacités d’initiatives.
 
Aujourd’hui, j’aime tant mon métier qu’il ne m’est pas envisageable de ne pas communiquer sur celui-ci. J’aime partager mes connaissances et en ce sens, j’ai accueilli de nombreux stagiaires mais j’ai également participé à des jurys pour des sessions diplômantes ou encore des validations de VAE (si vous voulez mieux connaître la VAE, c’est par ici).
 
J’ai tant appris, en observant, l’un de mes directeurs, pendant dix ans, qu’il m’a donné l’envie de transmettre également. Cette rencontre a été l’élément déclencheur de ma passion pour les ressources humaines, la gestion, le secteur associatif. Sans être aussi bonne que lui, je tente, chaque jour, de m’approcher des valeurs qu’il a su me transmettre. Aujourd’hui, quand je mets en place l’organisation d’un service, je cherche à m’adapter à la structure mais je cherche également à l’optimiser.

Tout au long de mon parcours, j’ai découvert les relations humaines. Parfois, elles m’ont apportée des insatisfactions, des désillusions, des questionnements mais souvent elles ont ensoleillé mes journées par le biais d’un sourire, d’un rire, d’une reconnaissance.
 
A chaque nouvelle mission en tant qu’indépendante et satisfaction de mes clients, je m’épanouis car je fais ce que j’aime et comme je l’aime. Chaque client est différent et en cela, les relations humaines sont riches
 
Former les créateurs d »entreprise ou encore les nouveaux salariés du secteur médico-social est une richesse également. Leur expliquer ces petits plus qui leur apporteront tant de satisfaction quand ils les maîtriseront, les orienter sur les difficultés qu’ils peuvent rencontrer, les aider à surmonter ce qu’ils ne connaissent pas… voilà une mission enrichissante.
 
Et puis, il y a vous, chers lecteurs… avec qui je partage des points communs, si vous êtes ici. Vous êtes une autre de mes richesses. 
 
Prenez quelques minutes, pour faire une pause et expliquer à votre réseau pourquoi vous faîtes ce que vous faîtes. Vous pouvez poster en commentaire, le lien vers la réponse à cette question. 
 
Bon week-end à tous.
 
A lire : 
 
 
 
 
 
Laisser une réponse