contact@kassistanceconseil.fr

Quelle définition du coach professionnel ?

coaching professionnel

 

 

 

Coach, quelle définition pour quel rôle ?

 

Après un long débat sur la notion de coach, dans un groupe de réseautage, il s’est avéré que l’utilisation de ce nom renvoyait une image négative.

 

Pour éviter tout malentendu, il était nécessaire que je revienne sur cette appellation et sur le sens que je mets en ce mot.

 

 

1. Ma définition du coach professionnel

 

Le coaching professionnel réside dans un processus d’accompagnement interactif c’est à dire que le professionnel accompagne une démarche de réflexion en vue de pouvoir faire des choix stratégiques.

Ce processus vise à amener le coaché à prendre du recul sur ses fonctions, sur son activité, à l’aide de conseils tirés d’expériences de terrain. A l’issue, le coaché reste maître de SON projet.

Le coaché pourra faire émerger le meilleur de lui-même (son talent) en rapport à son environnement. Le coaché approfondit ses connaissances et améliore ses performances.

Une citation souvent utilisée par un ami « Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson. » Confucius. Cette citation reflète totalement l’intérêt du coaching : l’autonomie.

Le coach évoque des pistes possibles mais c’est le coaché qui décide. Les résultats seront concrets et mesurables.

Mon objectif : VOTRE REUSSITE

 

2. Objection 1 : l’anglicisme

Pourquoi vouloir éviter tous les termes anglais ? Aujourd’hui, de nombreux termes anglais sont utilisés au quotidien (à l’effet d’une mode) et ils ont une meilleure représentation que le terme français.

Véritable notion de marketing, ce terme de coach sonne mieux à l’oreille et il est plus facile à intégrer en phrase d’accroche.

Cependant, force est de constater que de nombreux français souhaitent revenir aux termes français.  Je suis donc très favorable au terme d’accompagnement qui reflète véritablement mes missions premières.

3. Objection 2 : c’est la traduction de mentor

Je ne suis absolument pas d’accord. Par principe, le mentor (gourou) est une personne qui se positionne au-dessus de l’autre alors que le coach se retrouve dans une position d’égalité.

La relation entre coach et coaché est basée sur une réflexion commune alors que la relation avec le mentor est une relation unilatérale (faire ce que dit le mentor sans chercher à comprendre).

 

4. Objection 3 : c’est un terme réservé au secteur du sport

Effectivement, le coach sportif est bien connu même si on le nomme également éducatif sportif.

Le coach sportif va amener le sportif à dépasser ses limites, à obtenir de nouvelles performances.

Parfait, ce sont exactement les objectifs que je souhaite faire atteindre au coaché professionnel.

5. Objection 4 : utilisé à tort et à travers

Ce terme est beaucoup utilisé tant en téléréalité que dans la presse alors il n’amène plus les valeurs tant attendues au démarrage.

Ce terme n’est pas protégé et donc tout le monde peut s’autoproclamer « coach ». Il est donc tentant de l’utiliser.

Il véhicule l’image du Vendeur de Rêve, l’argent facile. Pourtant, si on reprend la définition que je vous en ai donnée en début d’article, c’est tout l’inverse : le coach est l‘impulsion, le déclencheur de réflexions et de travail.

Comme pour tout action mise en place, il est nécessaire de mesurer les résultats. Si cela n’est pas réalisable, posez-vous effectivement la question du rôle du professionnel qui vous a accompagné.

En conclusion, ce qui m’importe c’est VOUS (et voilà pourquoi vous m’inspirez tant !) et que vous libériez le TALENT qui sommeille en vous. Pour cela, il existe différentes techniques et il est essentiel de choisir celle qui sera la plus adaptée à vos souhaits, à vos besoins.

COACHING/ACCOMPAGNEMENT
CONSEIL
FORMATION
EXTERNALISATION
Ensemble, nous trouverons une solution.

 

D’autres références qui confortent les valeurs que je mets dans ce mot et dans mes missions :
Whitmore John – Le Guide du Coaching – Maxima
« Le but du travail d’entraînement est de libérer le potentiel pour le porter à son niveau de performance optimale. »
 
Cruellas Philippe – Coaching, un nouveau style de management – ESF
« Le coaching conduit à mettre en lumière une part importante du métier de manager : créer les conditions pour que chaque collaborateur trouve et développe son « talent » propre. »
 
Gautier Bénédicte et Vervisch Marie-Odile – Le Manager-Coach – Dunod éditeur
« Le coaching en entreprise vise à faire progresser les personnes en libérant leur potentiel. Progresser en vue d’une meilleure performance certes, mais souvent, tout autant, pour un mieux-être avec une dépense d’énergie moins forte, moins de stress, moins de souffrance, plus de relations et plus de plaisir et de joie. »
 
Michel Giffard et Michel Moral – Coaching d’équipe – Armand Colin
« Ce métier nouveau s’impose par son utilité. »

Je n’ai suivi aucune formation de coaching et je n’ai pas vocation à effectuer du coaching personnel.
« L’image de la voiture : Il suffit parfois d’une goutte d’huile
pour que toute une organisation roule de nouveau à vive allure
alors qu’elle était sur le bord de la route, pensant que tout était rouillé ».
 
« La deuxième image de la voiture : et s’il manquait simplement du carburant ? « 
Laisser une réponse