Votre présence sur le net : communication ou danger ?

De nombreuses fois, j’ai fait écho des dangers de la toile. 

Derrière son ordinateur, tout est facile. 

 

On écrit sans prendre le temps de se relire.
On exprime sa colère sans modération.
On s’invente des faux-profils.
On ment sur nos vies ; on s’invente une vie idéale.
La liste est longue, très longue.
 
Je ne suis pas une spécialiste des réseaux ni du web mais un minimum de logique et de lucidité m’ont permis de « surveiller » mon e-réputation.
 
Récemment, des collègues de travail s’interrogeaient à propos d’un reportage (lien en bas de page) qui faisait la lumière sur des pratiques de recruteurs malveillants. 
 
Certains ont été surpris de s’apercevoir que, sur le réseau FACEBOOK, certains de leurs « like » et commentaires étaient visibles de tous. D’où leur interrogation : où est ma vie privée ? 
 
Est-il important de rappeler ce que de nombreux articles ont déjà fait avant moi ? Il me semble que oui, au cas où… 
 
Pensez à vos paramètres de confidentialité.
Pensez à vos paramètres de publication des jeux via votre profil (attention aux autorisations de publier en votre nom).
Pensez que vos commentaires publiés sur des PAGES sont publics (cela ne veut pas dire de ne plus commenter mais d’écrire correctement, avec respect… alors n’hésitez pas à commenter la page de K. 😉   )
Pensez que l’outil graph search permet de lister certains de vos « likes » et commentaires publiés.
 
N’hésitez pas à faire un essai, vous pourriez être surpris.
 
Ce qui peut être reconnu comme de la communication à un moment peut s’avérer un danger pour votre carrière de demain.
 
Ce qui vous fait rire aujourd’hui ou ce qui vous semble fun pourrait devenir votre pire cauchemar demain.
 
Ce que vous avez soutenu aujourd’hui (toutes tes publications propulsées via un entrain populaire) pourrait être perçu négativement par vos clients de demain.
 
Je n’ai aucune légitimité à dire « fais pas ci, fais pas ça » mais il me semble essentiel que sa visibilité sur le net soit voulue et non subie.
 
Quelques liens utiles pour aller plus loin : 
 
 
 
2 commentaires
Laisser une réponse